News

A force de voyager un peu partout sur la planète, je me suis constitué une conséquente photothèque que je partage et commente par thème, lieu ou centre d'intérêt suivant mon humeur. Alain

mardi 23 avril 2019

En descendant le Verdon

En Haute-Provence, le Parc naturel régional du Verdon regorge de trésors à découvrir à pieds, sur l'eau ou en voiture. Le Verdon découpe un des canyons les plus profond d'Europe séparant les Pré-alpes de Castellane des Pré-alpes de Digne.

Notre Dame du Roc

Notre descente du Verdon débute à Castellane et son piton sur lequel est perchée Notre Dame du Roc qui surveille la rivière turbulente. Il faut flâner dans Castellane et découvrir ses ruelles, sa tour de l'horloge et sa tour pentagonale. C'est aussi la sous-préfecture la moins peuplée de France.

La tour de l'horloge à Castellane

Non loin de là, sur la rive droite du Verdon se situe une curiosité géologique : les Cadières de Brandis. On s'en approche uniquement par un sentier de randonnée qui, au prix de quelques heures de marche, permet d'accéder à l'intérieur de ce curieux château naturel calcaire.

Les Cadières de Brandis vues depuis la rive gauche

On peut dire que la vue sur la vallée du Verdon y est exceptionnelle, mais en fait ce sont toutes les Gorges qui sont extraordinaires !

A l'intérieur des Cadières de Brandis

A quelques kilomètres en aval nous allons découvrir le grand canyon. L'approche par la rive gauche peut se faire par une très belle randonnée qui part de Trigance, son vieux village et son château-fort, et qui nous amènera jusqu'aux surplombs vertigineux du canyon.

Le village de Trigance

Là encore c'est une pleine journée de randonnée qui nous fait traverser une végétation provençale mais où j'ai réussi à débusquer un chamois .. en vacances dans le sud ?

Le canyon rive sud

Autre faune bien présente, les vautours fauves nous font des démonstrations de vol. Ils ont été réintroduits dans les gorges fin des années 90 et la colonie s'y reproduit naturellement tout en assurant un service d’équarrissage et de nettoyage efficace.

Vautour fauve

Une des randonnées les plus réputée du canyon est le sentier Blanc-Martel. Il permet de descendre au cœur des gorges par des passages vertigineux mais heureusement sécurisés.

Toujours rive sud
Le passage des échelles Imbert




On parvient facilement tout au fond pour un pique-nique rafraichissant mais attention... il va falloir remonter !

Tout au fond du canyon

C'est aussi un lieu de découverte sportive : escalade, kayak ou aquarando, on a le choix. J'ai encore une section remarquable du canyon à découvrir un de ces jours : le sentier de l'Imbut qui passe par le point le plus resserré des gorges, là où le Verdon disparait sous terre sous un chaos rocheux.

Reprenons de la hauteur

Plus bas, la rivière se calme dans un paysage toujours enchanteur. C'est le sentier des pêcheurs où on voit pédalos et canoés qui remontent tranquillement depuis le lac de Sainte Croix.

Le Verdon se calme

Il ne faut pas manquer le village de Moustiers Sainte Marie, blotti contre un escarpement rocheux et réputé pour ses faïences, et monter dans le vieux village jusqu'à l’église de Notre Dame de l'Assomption.

Eglise Notre Dame de l'Assomption

En Juin ou Juillet, allons admirer les champs de lavande sur le plateau de Valensole qui fait aussi partie du Parc régional.

Champ de lavande à Valensole

Sur une bonne partie de son cours, le Verdon sépare le Var des Alpes de Haute-Provence. Dans sa partie basse, le paysage a été fortement modifié par le barrage de Sainte Croix qui a formé le lac du même nom. La luminosité provençale donne au lac une magnifique couleur bleue

Le Lac de Sainte Croix

Toujours en descendant la rivière, on trouve, à Quinson, les basses gorges du Verdon que l'on peut facilement longer en marchant sur les margelles de l'ancien canal. L'eau est calme, le cadre reposant mais toujours grandiose.

Les basses gorges du Verdon à Quinson

On passe ensuite le lac d'Esparron pour arriver à Gréoux les Bains, où les cures thermales existent depuis l'époque romaine.

Gréoux les Bains, ville d'eau

Non loin de là, le Verdon apaisé se jette dans la Durance près du centre de recherche de Cadarache.

Le Verdon à Gréoux

C'est la fin de notre descente de Castellane jusqu'à Gréoux le long d'une rivière qui a sculpté des paysages uniques et précieux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire